RESPECTONS NOS ENCADREURS

Encadrement cycliste

Je ne suis pas formateur en encadrement cycliste, donc je n’ai pas la prétention de vous donner un cours en encadrement, je laisse cette tâche aux spécialistes comme les formateurs de Vélo Québec entre autres.

J’aborde le sujet du point de vue d’un encadreur certifié depuis 2010, qui a été responsable d’un club de cyclistes, responsable de l’encadrement et de la sécurité entre autres. Lorsque je constate un problème, j’essaie d’y trouver une solution. Depuis que j’ai commencé à faire du vélo en groupe, j’ai été frappé par le manque de respect pour les règles de sécurité routière. C’est ce qui m’a incité entre autres à suivre une formation en encadrement. Faisant suite à cette formation, j’ai voulu implanter un mode de fonctionnement et des règles de sécurité dans un club. Je me suis rapidement heurté à une résistance incompréhensible de la part des plus anciens dans le club, tandis que les nouveaux ont démontré une très grande réceptivité et ouverture à ce que je leur demandais. J’aurais dû avoir l’appui des autres membres du comité, mais à l’évidence je ne l’ai pas eu.

Je me suis aperçu que ce n’est pas suffisant d’avoir les connaissances, les compétences, pour implanter un mode de fonctionnement et des règles de sécurité dans un club de cycliste, il est primordial de convaincre les dirigeants, car sans leur accord et leur implication, toute tentative est vouée à l’échec. La première chose à faire devrait être de les persuader de l’utilité de suivre une formation d’encadreur par des formateurs professionnels comme ceux de Vélo Québec entre autres.

La formation d'encadrement offert par Vélo Québec est surtout orientée vers les encadrements tels que requis lors de leurs activités, Le Grand Tour, Tour de l’ile, La Petite Aventure, les différents défis, etc. Pour ces activités, l’encadrement est du type ouvert, les encadreurs guident les participants aux points stratégiques, donnent des conseils relatifs à la sécurité et font du dépannage au besoin. Bien que ce ne soit pas très orienté vers les besoins d’encadrements tels que requis par les groupes en randonnée des clubs cyclistes, concernant les règles de sécurité et le code de la sécurité routière, ce sont les mêmes. Seul le mode de fonctionnement diffère.

L’encadrement de groupes lors de randonnées d’un club est du type fermé, donc il y a un chef de file dont la tâche est de guider le groupe de façon sécuritaire sur tout l’itinéraire, en respectant les règles de sécurité et faisant respecter les règles de sécurité en vélo. Il doit bien connaitre l’itinéraire, mais de connaitre l’itinéraire n’est pas suffisant. Son rôle est très important et peut dans certains cas être très exigeant. L’autre encadreur doit agir comme serre-file, il doit d’abord voir à ce que le groupe reste uni comme sa tâche l’indique, il doit aussi voir au respect des règles de sécurité et intervenir au besoin, moi je dis qu’il doit être l’ange gardien du groupe, il intervient aussi lors de bris ou d’accident. Les deux rôles des encadreurs sont aussi importants l’un comme l’autre et ils doivent agir ensemble. Le serre-file est celui qui ferme le groupe, c’est donc lui qui est le mieux placé pour constater les manquements aux règles de sécurité et c’est lui qui doit au besoin rappeler les délinquants à l’ordre. Il doit avoir un bon sens de l’observation, avoir de la rigueur, avoir la volonté d’intervenir et avoir le courage de le faire lorsque requis.

Agir comme encadreur, c’est un rôle qu’il ne faut pas prendre à la légère, c’est exigeant, il faut avoir le gout d’aider les autres, il a besoin de l’appui ferme de la part des dirigeants du club et le respect des participants. Il est du devoir des dirigeants de définir le mode de fonctionnement à appliquer lors des randonnées, de définir quelles sont les règles de sécurité que les encadreurs doivent faire respecter et définir quel est leur rôle, leur pouvoir concernant les délinquants. Aussi, les dirigeants ont le devoir de protéger adéquatement les encadreurs comme tous les bénévoles par une assurance responsabilité telle qu’offerte par l’entremise de l’Union des Municipalités du Québec.  En l’absence de ce qui précède, un encadreur ne peut pas remplir ses tâches de façon convenable. 

Les encadreurs font un travail aussi essentiel qu’utile, c’est exigeant et ils méritent le respect de tous les participants et leur entière collaboration. 

RESPECTONS NOS ENCADREURS

Pour le plaisir de rouler tous ensemble

Charles E Blier

Webmestre

4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2017-09-11