Les principales caractéristiques d'un encadrement sur route

Note: Cette page n'est pas une formation en encadrement cycliste.

Sur route, lors des randonnées régulières des clubs cyclites, l'encadrement est surtout de type fermé. Alors qu'à l'occasion d'évènements tels que Le Grand Tour Desjardins, de La Petite Aventure, le Tour de l'ile, des différents Défis, du Tour du Lac St-Jean de Libertée à Vélo, etc. l'encadrement est de type ouvert.

Dans le cas d'un encadrement de type ouvert, il n'y a pas la formation de peloton avec chef de file et serre-file. Les encadreurs sont répartis tout au long du parcours et se relaient aux points stratégiques pour diriger les participants, aider et assurer la sécurité aux endroits dangereux. Ils auront à intervenir en cas de bris mécanique et d'accident.

Dans le cas d'encadrement de type fermé, il y a la formation de peloton d'un maximum de quinze (15) participants permis par la loi, y incluant les deux encadreurs, soit le chef de file qui guide le peloton à l'avant et le serre-file qui ferme le peloton à l'arrière. 

Lors de formation en encadrement, il y a une partie théorique d'environ trois (3) heures plus ou moins selon l'organisme qui le dispense et une partie pratique d'une journée (8 heures) dans certains cas, toujours selon l'organisme qui dispense la formation, mais ce n'est pas toujours le cas malheureusement, car la partie pratique est selon moi la plus importante et même une journée n'est pas suffisante pour se prétendre bon encadreur. D'où l'importance pour les clubs et organismes qui organisent des activités cyclistes de bien superviser les nouveaux encadreurs dans leurs fonctions pour compléter leurs formations.

Les buts, rôles et objectifs des encadreurs sont dans l'ordre: La sécurité, le confort et l'agrément de tous les participants, y incluant les encadreurs et d'autres usagers des voies cyclables.

La sécurité: Tout d'abord en participant à l'élaboration des itinéraires, pour connaitre les difficultés du parcours ainsi que des dangers qu'il faudra éviter autant que possible. En connaissant le parcours, il sera possible d'établir les façons de procéder pour traverser les endroits difficiles et d'éviter d'être pris au dépourvu. Les encadreurs doivent s'assurer que chaque participant a les connaissances et l'expérience du fonctionnement dans un peloton ainsi que du respect des règles de sécurité. Sur le parcours, en plus de guider le groupe les encadreurs ont le devoir de faire respecter les règles de sécurité à vélo.

Le confort: Avant de partir avec un peloton, un bon encadreur doit s'assurer que chaque cycliste a l'équipement et les accessoires requis. Un bon vélo adapté à sa morphologie, selle et guidons à la bonne hauteur et au bon avancement, pneus bien gonflés, bouteille d'eau, chambre à air de rechange, vêtements appropriés selon la météo, etc. Sur le parcours, il faut prévoir des arrêts assez fréquents pour boire, pour les besoins sanitaires et pour d'éviter l'épuisement. Les encadreurs auront à intervenir lors de besoins d'ajustement et de bris mécanique, ce qui justifie l'exigence du niveau No:1 en mécanique du vélo ou idéalement du niveau No:2, pour être encadreurs. Les encadreurs seront les premiers à intervenir en cas d'accident pour prendre la situation en charge, sécuriser les lieux, prodiguer les premiers soins d'urgence, assurer le confort des blessés et maintenir leurs fonctions vitales en attente de l'équipe médicale s'il y a lieu. Donc un certificat en secourisme général est un prérequis pour devenir encadreur cycliste.

L'agrément: Tout ce qui concerne la sécurité et le confort font partie intégrante de ce qui est nécessaire pour avoir de l'agrément dans un peloton sur route. Il suffit d'y ajouter de la bonne humeur, de la joie de vivre, de se détendre et de profiter des beautés de la nature. Il faut savoir s'arrêter pour visiter les points d'intérêts sur le parcours, prendre des photos et fraterniser avec les autres participants. Il faut aussi qu'il y ait un respect mutuel encadreurs/participants, ne jamais oublier que quelque soit ce qui peut être reproché de part et d'autre, chacun a un droit de parole absolut et un droit de défense équitable. Voir aussi la page Respecton nos encadreurs.

Retour sur la randonnéeÀ la fin de la randonnée, personnellement je préconise un retour sur la randonnée, ce qui a bien fonctionné, ce que chaque participant a aimé, les points à améliorer, etc. Côté social, c'est très important, si un participant a eu des difficultés, il est toujours bon de constater qu'il y a une bonne écoute, qu'on s'en occupe. Ce moment peut être l'occasion appropriée pour parler de la prochaine randonnée s'il y a lieu.

Charles E Blier

Webmestre

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2017-09-11