Les plaisirs de rouler en vélo dans un groupe discipliné

Le mercredi 8 juillet, nous avons fait la randonnée (La vallée des Forts) du Club Cycliste de la Montérégie. Personnellement, j'étais dans le groupe de vitesse moyenne de 23 km/h. Le chef de fille était Serge assisté de Marc. Nous étions 14 participants dans le groupe au départ et sommes demeurés 14 jusqu'à la fin, ce qui est déjà un bon point, bravo aux encadreurs.

Pendant tout le parcours, nous avons eu droit à une belle fille indienne presque parfaite, à quelques petites exceptions à des endroits peu dangereux et dès l'annonce d'un véhicule derrière, la file indienne se reformait. Nous étions nombreux à porter le chandail aux couleurs du club, quant à moi je le portais pour la première fois. Vers le milieu du parcours, je me suis surpris à penser et à me sentir fier des couleurs du club en m'imaginant l'effet de cette allure disciplinée sur les conducteurs de véhicules nous dépassant ou nous rencontrant. Ensuite, je me suis demandé quels étaient les effets sur chacun des participants de notre groupe. Les effets étaient palpables, les participants étaient joyeux, fraternisaient beaucoup aux arrêts, etc. Les commentaires à la fin du parcours confirmèrent que tous avaient beaucoup aimé la randonnée.

Personnellement, de toutes les randonnées avec le CCM c'est celle où j'ai eu le plus de plaisirs et j'ai la conviction qu'il en a été de même pour plusieurs. Merci aux encadreurs et à tous les participants.

Je me permets ici une petite anecdote qui fut somme toute sympathique. Avant une traversée particulière de voie ferrée, Danielle nous demande de s'arrêter pour lui permettre de la traverser à pied, car c'est à cet endroit précis qu'elle s'est fracturé une épaule un an plus tôt. Donc nous avons tous pu la voir traverser une larme à l'oeil, elle était très émue et je sais qu'elle n'était pas la seule à être émue par son courage pour le geste qu'elle accomplissait devant nous et tout le travail de réhabilitation pour revenir au vélo, UN GROS BRAVO DANIELLE.

Autre anecdote, une seule participante est allée devant le chef de file. Nous avons failli la perdre, mais heureusement pour elle, elle n'était pas très loin.

Seul point négatif, je le signale uniquement parce que d'autres m'en ont parlé. Une participante semblait ignorer qu'il est interdit de chevaucher un autre cycliste sur sa droite tout comme il est interdit de dépasser par la droite. Il est insécurisant de savoir qu'on est chevauché par la droite, car il n'est pas normal d'avoir à surveiller à droite derrière nous, ce qui est normal, c'est de vérifier sa gauche, c'est de ce côté qu'on nous dépasse. En cas d'urgence, les réflex sont de dégager vers la droite et s'il y a un cycliste qui nous chevauche derrière à droite c'est presque toujours l'accident assuré. Espérons qu'il se trouvera une âme charitable pour l'informer du danger de ce comportement, pour la sécurité de tous et surtout de la sienne, car elle devrait aussi être informée qu'en cas d'accrochage, c'est presque toujours celui qui est devant qui gagne.

Charles E Blier

Webmestre

Pour le plaisir de rouler et vivre en santé

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2017-09-11