Les signaux à vélo, buts et importances

Sur la route, en auto la loi nous demande de signaler nos intentions. En vélo c'est la même exigence, il faut signaler ses intentions aux autres usagers, que ce soit sur route ou sur piste cyclable, pour circuler de façon sécuritaire il faut être visible et PRÉVISIBLE. 

Les signaux en vélo, la loi en définit seulement quatre, 1) Bras gauche levé vers la gauche pour tourner à gauche, 2) Bras gauche levé vers le haut pour tourner à droite lorsque les véhicules se trouvent ou arrivent de la gauche (pour être plus visible) 3) Bras droit levé vers la droite pour tourner à droite lorsque les véhicules se trouvent ou arrivent de la droite (pour être plus visible) 4) Bras gauche vers le bas, dedans de la main vers l’arrière pour ralentir ou arrêter. Voir le site :  L'art du cyclisme - Ministère des Transports Ontarien et La SAAQ.

Personnellement, les autres signaux généralement utilisés en cyclotourisme et en randonnée, que je reconnais sont : 5) Bras gauche à 45 degrés, pointant vers la gauche pour indiquer que l’on veut dépasser (dans ce cas, il faut avertir verbalement) ou éviter un obstacle se situant à droite, en plus il faut (identifier l’obstacle verbalement), exemple: vélo, piéton, bollard, auto et camion stationné. 6) Bras droit à 45 degrés, pointant vers la droite pour indiquer que l’on veut revenir à sa place dans la file ou demander aux cyclistes immédiats de nous libérer un espace pour revenir dans la file. Ces deux signes sont compris de tous sans le besoin d’explications. Pour ce qui est des traverses de voies ferrées, nous devons les annoncer verbalement, ralentir et faire les manœuvres nécessaires pour les traverser perpendiculairement au ralenti, debout sur les pédales ou les traverser à pied à côté de son vélo.

Tout le reste de ce que l’on voit n’est que fantaisie, sauf pour les cas bien spécifiques limités à un groupe et qui excluent tout autre usager des routes ou des pistes cyclables, ex: un signal pour demander la rotation dans un peloton qui pratique le sillonnage ou encore montrer la bouteille pour indiquer notre intention de prendre une gorgée, etc. Les signaux en vélo ne sont pas destinés aux participants dans un peloton uniquement, mais à tous les usagers des routes et pistes cyclables sans exception, d'où la raison qu'ils soient simples et compris de tous sans possibilités de méprises ou confusions.

À un arrêt, la loi nous demande de mettre le pied à terre. Pour ce qui est du signal à faire pour mettre le pied-à-terre, le signal le plus approprié est de mettre le pied à terre. S’il faut garder les choses simples, il ne faut surtout pas faire d’effort pour les compliquer. D'autant plus qu'au moment de s'arrêter, il est important d'avoir les deux mains sur le guidon pour contrôler le vélo.

Concernant les trous, bosses, crevasses, etc. que nous devons pointer, aucune possibilité de les confondre avec les autres signaux, nous n’avons jamais besoin de lever les bras à 45 degrés pour les pointer, car à ce moment-là, nous pointerions loin de la piste, ce qui n’est pas l’intention.

En vélo, contrairement d'en auto, nous n'avons pas de feux clignotants et de feux d'arrêt, donc nous devons nous servir de ce que nous avons, nos bras et notre voix.

Charles E Blier

Webmestre


4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

Alain Dufour
  • 1. Alain Dufour | 2016-08-29
Bonjour Charles
je me suis longtemps demandé pourquoi le signal du virage à droite devrait être fait avec le bras.... gauche (vers le haut). Pour moi c'est un emprunt de ce que l'automobiliste fait, ou devait faire dans le temps où il n'y avait pas de clignotants. Étant assis à gauche du véhicule, il n'y avait que le bras gauche qui était disponible pour faire les signaux manuels. On peut bien dire de nos jours que c'est pour être plus visible lorsque les autos sont à gauche de nous mais entre toi et moi, lever le bras et la main ça ressemble davantage au signal de stop que les gens font en toute circonstance.
blier-charles-e
  • blier-charles-e (site web) | 2017-02-01
Bonjour M. Dufour, Merci pour ce commentaire, que je viens de lire, car pour une raison que j'ignore il était dans les pourriels. Vous avez absolument raison, ce signal découle des anciens signaux d'avant l'invention des clignotants, mais il est encore utilisé par le ministère des Transports et il doit être utilisé en véhicule automobile si les clignotants ne fonctionnent pas. Concernant la question de visibilité, je crois que c'est du cas par cas. Pour ce qui est de lever le bras, il peut être utilisé pour signaler ou demander d'arrêter pour une personne s'approchant devant nous, mais en vélo le signal d'arrêt est utilisé pour avertir les cyclistes qui suivent, que nous allons arrêter ou ralentir, c'est avec la main gauche vers le bas et la main tournée vers l'arrière. Charles E Blier

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2017-09-06