Fonctionnement sécuritaire sur les voies cyclables, selon les configurations et la signalisation.

Lorsque nous roulons en vélo et encore plus lorsque nous encadrons un groupe de cyclistes, nous rencontrons souvent des situations, ou la façon de procéder n'est pas évidente pour assurer notre propre sécurité et celle des participants d'un peloton en randonnée.

Rouler sur la rue avec les véhicules et sur les voies partagées

Pour mieux comprendre la suite, commençons par le plus simple, soit rouler sur la rue avec les véhicules et sur les voies partagées. Sur la rue, il n'y a pas d'indications particulières concernant les cyclistes, sur les voies partagées il y a des pictogrammes indiquant, que des vélos y circulent et la vitesse est de 30 km/h ou moins. La loi est très claire dans ces cas, les cyclistes doivent respecter exactement les mêmes règles que les véhicules et en plus les cyclistes doivent circuler à l'extrême droite dans la mesure du possible; sauf pour éviter les trous, obstacles sur la chaussée et lors d'un virage à gauche en présence de voies multiples. Voir les vidéos de la SAAQ.

Pour ce qui est des pistes cyclables en site propre, c'est aussi relativement simple, aux intersections avec les rues en milieu urbain et routes en milieu rural, il suffit de respecter les priorités. Lien 

Donc les virages à gauche ou à droite, s'effectuent exactement comme si nous circulerions en véhicule.

Accotements

Accottement cyclable 3

Accottement cyclable 2

Sur les accotements, nous circulons toujours dans le sens de la circulation, mais nous ne circulons pas avec les véhicules, donc nous n'avons pas toujours l'obligation de suivre les mêmes règles. Nous sommes protégés des véhicules par une ligne continue sur notre gauche et quelquefois par des balises. IL n'y a pas de ligne qui définit le bord de la chaussée sur la droite. Lorsqu'une route ou rue arrive de la gauche, si les voies pour les véhicules ne traversent pas l'accotement, il n'y a pas d'arrêt pour les cyclistes, même s'il y en a un pour les véhicules. Lorsque les voies des véhicules traversent l'accotement et l'interrompent, il faut alors respecter la signalisation et les priorités. Sur ces accotements, nous rencontrons souvent des entrées charretières importantes, comme à l'entrée des commerces, à l'entrée de logements multiples, etc. il y a souvent des panneaux d'arrêts pour les cyclistes, qu'il faut respecter.

Concernant les virages aux intersections, si nous n'avons pas à traverser la rue le virage à droite est assez simple et sécuritaire. Par contre, s'il faut traverser la rue, dans ce cas vous serez à contre sens après avoir tourné à droite, donc prudence. Vous devez surveiller les véhicules qui tournent à droite; ils ont souvent une flèche prioritaire pour tourner à droite, même si nous avons un feu pour piéton et/ou vélo disant que nous avons la priorité. Donc prudence, il faut prendre contact visuel avec le conducteur.

Pour ce qui est des virages à gauche, ils sont assez problématiques du fait que nous ne circulons pas avec les véhicules. Nous ne pouvons pas nous déplacer à gauche avec les véhicules avant l'intersection. Si vous devez traverser la rue pour tourner à gauche, la façon la plus sécuritaire de faire un virage à gauche est de procéder en deux étapes. 1) Traverser la rue en respectant les priorités. 2) Se repositionner sur l'accotement, la bande cyclable, la piste cyclable ou à l'extrême droite de l'autre rue, en file indienne prêt à traverser en respectant les priorités. Dans le cas où vous n'avez pas à traverser la rue pour tourner à gauche, la façon la plus sécuritaire de faire un virage à gauche est de procéder en deux étapes. 1) Se repositionner sur l'accotement, la bande cyclable, la piste cyclable ou à l'extrême gauche de l'autre rue, en file indienne prêt à traverser. 2) Traverser en respectant les priorités. Vous serez alors à contresens, donc prudence.

Note: Sur les vidéos de la SAAQ, nous n'avons pas d'exemples de ces cas particuliers.

Bandes cyclables

Bande cyclable 2

Bande cyclable 1

Sur les bandes cyclables, nous circulons toujours dans le sens de la circulation. Nous sommes protégés des véhicules par une ligne continue sur notre gauche et quelquefois par des balises, mais nous ne circulons pas avec les véhicules, donc nous n'avons pas toujours l'obligation de suivre les mêmes règles. Sur la droite elles sont  limitées soit par une bordure de rue, un trottoir ou une ligne continue lorsqu'elles sont situées à gauche de l'espace de stationnement des véhicules, dans ce cas, il faut être très attentif aux portières. Lorsqu'une route ou rue arrive de la gauche, si les voies pour les véhicules ne traversent pas la bande cyclable, il n'y a pas d'arrêt pour les cyclistes, même s'il y en a un pour les véhicules. Lorsque les voies des véhicules traversent la bande cyclable et l'interrompent, il faut alors respecter la signalisation et les priorités. Sur ces bandes cyclables, nous rencontrons souvent des entrées charretières importantes, comme à l'entrée des commerces, à l'entrée de logements multiples, etc. il y a souvent des panneaux d'arrêts pour les cyclistes, qu'il faut respecter. Aux intersections, s'il y a un passage prioritaire ou des feux pour les piétons et/ou vélos, il faut les respecter; sinon respecter la signalisation des véhicules. 

Concernant les virages aux intersections, si nous n'avons pas à traverser la rue le virage à droite est assez simple et sécuritaire. Par contre, s'il faut traverser la rue, dans ce cas vous serez à contre sens après avoir tourné à droite, donc prudence. Vous devez surveiller les véhicules qui tournent à droite; ils ont souvent une flèche prioritaire pour tourner à droite, même si nous avons un feu pour piéton et/ou vélo disant que nous avons la priorité. Donc prudence, il faut prendre contact visuel avec le conducteur.

Pour ce qui est des virages à gauche, ils sont assez problématiques du fait que nous ne circulons pas avec les véhicules. Nous ne pouvons pas nous déplacer à gauche avec les véhicules avant l'intersection. Si vous devez traverser la rue pour tourner à gauche, la façon la plus sécuritaire de faire un virage à gauche est de procéder en deux étapes. 1) Traverser la rue en respectant les priorités. 2) Se repositionner sur l'accotement, la bande cyclable, la piste cyclable ou à l'extrême droite de l'autre rue, en file indienne prêt à traverser en respectant les priorités. Dans le cas où vous n'avez pas à traverser la rue pour tourner à gauche, la façon la plus sécuritaire de faire un virage à gauche est de procéder en deux étapes. 1) Se repositionner sur l'accotement, la bande cyclable, la piste cyclable ou à l'extrême gauche de l'autre rue, en file indienne prêt à traverser. 2) Traverser en respectant les priorités. Vous serez alors à contresens, donc prudence.

Note: Sur les vidéos de la SAAQ, nous n'avons pas d'exemples de ces cas particuliers.

Pistes cyclables bidirectionnelles sur la rue

Piste cyclable sur la rue 1Piste cyclable sur la rue 2

Sur pistes cyclables bidirectionnelles sur la rue, une direction est dans le sens de la circulation; tandis que l'autre direction est à contresens. Nous sommes protégés des véhicules par une ligne continue sur notre gauche et quelquefois par des balises, lorsque nous circulons dans le sens de la circulation des véhicules, mais les protections sont sur notre droite quand nous circulons à contresens des véhicules. Sur ces pistes cyclables bidirectionnelles sur la rue, nous ne circulons pas avec les véhicules, donc nous n'avons pas toujours l'obligation de suivre les mêmes règles, surtout lorsque nous circulons à contresens des véhicules. Sur l'autre côté de la piste, elles sont  limitées soit par une bordure de rue, un trottoir ou une ligne continue lorsqu'il y a un espace de stationnement de véhicule entre la piste et le bord de la rue; dans ces cas, il faut être très attentif aux portières. Lorsqu'une route ou rue arrive, si les voies pour les véhicules ne traversent pas la piste cyclable, il n'y a pas d'arrêt pour les cyclistes, même s'il y en a un pour les véhicules. Lorsque les voies des véhicules traversent la piste cyclable et l'interrompent, il faut alors respecter la signalisation et les priorités. Sur ces pistes cyclables, nous rencontrons souvent des entrées charretières importantes, comme à l'entrée des commerces, à l'entrée de logements multiples, etc. il y a souvent des panneaux d'arrêts pour les cyclistes, qu'il faut respecter. Aux intersections, s'il y a un passage prioritaire ou des feux pour les piétons et/ou vélos, il faut les respecter; surtout si nous circulons à contresens de la circulation des véhicules, sinon respecter la signalisation des véhicules lorsque vous circulez dans le sens de la circulation et la signalisation pour les vélos lorsque vous êtes à contresens de la circulation des véhicules.

Concernant les virages aux intersections, lorsque nous circulons dans le sens de la circulation des véhicules, c'est comme sur les bandes cyclables et accotements. Si nous n'avons pas à traverser la rue, le virage à droite est assez simple et sécuritaire. Par contre, s'il faut traverser la rue, dans ce cas vous serez à contre sens après avoir tourné à droite, donc prudence. Vous devez surveiller les véhicules qui tournent à droite; ils ont souvent une flèche prioritaire pour tourner à droite, même si nous avons un feu pour piéton et/ou vélo disant que nous avons la priorité. Donc prudence, il faut prendre contact visuel avec le conducteur.

Pour ce qui est des virages à gauche, ils sont assez problématiques du fait que nous ne circulons pas avec les véhicules. Nous ne pouvons pas nous déplacer à gauche avec les véhicules avant l'intersection. Si vous devez traverser la rue pour tourner à gauche, la façon la plus sécuritaire de faire un virage à gauche est de procéder en deux étapes. 1) Traverser la rue en respectant les priorités. 2) Se repositionner sur l'accotement, la bande cyclable, la piste cyclable ou à l'extrême droite de l'autre rue, en file indienne prêt à traverser en respectant les priorités. Dans le cas où vous n'avez pas à traverser la rue pour tourner à gauche, la façon la plus sécuritaire de faire un virage à gauche est de procéder en deux étapes. 1) Se repositionner sur l'accotement, la bande cyclable, la piste cyclable ou à l'extrême gauche de l'autre rue, en file indienne prêt à traverser. 2) Traverser en respectant les priorités. Vous serez alors à contresens, donc prudence.

Concernant les virages aux intersections, lorsque nous circulons à contresens de la circulation des véhicules, ce n'est pas comme sur les bandes cyclables et accotements ce sont des cas problématiques. Si nous n'avons pas à traverser la rue le virage à gauche est assez simple et sécuritaire, même si nous devons couper l'autre voie des cyclistes, et vous serez à contresens après avoir tourné, donc prudence. Par contre, s'il faut traverser la rue il faut surveiller les véhicules en face de nous qui tournent à droite; ils ont souvent une flèche prioritaire pour tourner à droite, même si nous avons un feu pour piéton et/ou vélo disant que nous avons la priorité, il faut prendre contact visuel avec le conducteur et nous devons couper l'autre voie des cyclistes pour tourner à gauche, donc prudence. Les feux pour les véhicules ne prennent pas toujours en considération les cyclistes, lorsque nous circulons sur une piste cyclable à contresens des véhicules. 

Pour ce qui est des virages à droite, ils sont très problématiques du fait que nous ne circulons pas avec les véhicules et que nous sommes à contresens. Nous ne pouvons pas nous déplacer à droite, avec les véhicules dans le même sens avant l'intersection, à cause des véhicules en contresens. Donc la façon la plus sécuritaire de faire un virage à droite est de procéder en deux étapes.1) Traverser la rue en respectant les priorités. 2) Se repositionner sur l'accotement, la bande cyclable, la piste cyclable ou à l'extrême gauche de l'autre rue, en file indienne prêt à traverser en respectant les priorités, vous serez alors à contresens, donc prudence.

Si vous n'avez pas à traverser la rue pour tourner à droite: la façon la plus sécuritaire de faire un virage à droite est de procéder en deux étapes. 1) Se repositionner sur l'accotement, la bande cyclable, la piste cyclable ou à l'extrême droite de l'autre rue, en file indienne prêt à traverser en respectant les priorités. 2) Traverser la rue en respectant les priorités vous serez alors à contresens, donc prudence. 

Note: Sur les vidéos de la SAAQ, nous n'avons pas d'exemples de ces cas particuliers.

En conclusion

Comme vous avez surement constaté, les pistes cyclables bidirectionnelles sur la rue sont ce qui cause le plus d'accidents chez les cyclistes. C'est la raison pour laquelle, elles ne sont plus recommandées pour les nouveaux aménagements et celles existantes seront graduellement remplacées par des bandes cyclables.

Charles E Blier

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Date de dernière mise à jour : 2019-02-09